En tel suspens ou de non ou d'oui de Maurice SCÈVE

Publié le 27 Septembre 2017

En tel suspens ou de non ou d'oui,

Je veux soudain et plus soudain je n'ose. L'un me rend triste, et l'autre réjoui Dépendant tout de liberté enclose. Mais si je vois n'y pouvoir autre chose, Je recourrai à mon aveugle juge.

Réfrénez donc, mes yeux, votre déluge :

Car ce mien feu, malgré vous, reluira. Et le laissant à l'extrême refuge, Me détruisant, en moi se détruira.

Rédigé par juste moi

Publié dans #jeux de mots

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article